Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Introduction to Country Context

From AHO

Jump to: navigation, search

The English content will be available soon.


Africa Burundi Map.gif

Le Burundi est un pays situé à cheval entre l’Afrique de l’Est et l’Afrique Centrale. Il est frontalier au nord avec le Rwanda, au Sud et à l’Est avec la Tanzanie et à l’Ouest avec la République Démocratique du Congo (RDC). Sa superficie est de 27.834 km2 incluant la surface des eaux territoriales. Il est situé à 3°22’ 34’’ de latitude Sud et à 29°21’36’’ de longitude Est.

Sur base du recensement général de la population d’août 2008, la population burundaise est estimée à 8,5 millions d’habitants en 2010 avec 50,8% de femmes et 49,2 % d’hommes et une croissance démographique annuelle de 2,4%.Cette donnée se réfère au RGPH 2008 [1]. Le Burundi est classé parmi les pays d’Afrique les plus densément peuplés puisque sa densité est de 318 hab. /km2.

Selon le Rapport sur le Développement Humain 2009 [2], le Burundi est classé au 174ème rang sur 182 pays. Les enfants et les femmes sont les plus affectés par le faible accès aux services sociaux de base. Globalement, la croissance économique de ces trois dernières années s’est révélée volatile. Après avoir enregistré des taux de 3,6% en 2007 et de 4,5% en 2008, la croissance du PIB a baissé jusqu’à 3,4% en 2009. Cette diminution est due en grande partie aux contre-performances du secteur primaire, dont la contribution à la croissance s’est élevée à 0,8% en 2009 [3].

Burundi map.gif

Les efforts de développement économique n’ont pas encore eu d’impact significatif sur le bien-être matériel des burundais. Cette situation est la conséquence d’une insuffisance d’opportunités d’emploi et de création de richesses monétaires qui s’est traduite par une stagnation du revenu moyen. En effet, le revenu par tête a augmenté pour se situer autour de 140$US, alors qu’il était de 83 $ US en 2004 [4].

Les femmes occupent une place importante dans la vie économique et sociale du Burundi. En effet elles constituent la grande partie de la main d’œuvre agricole ou la majorité de la population vit de l’agriculture de subsistance. Pourtant les femmes burundaises sont marginalisées :leur droit à la propriété terrienne est limité.

Le Burundi enregistre un niveau très élevé de malnutrition chronique avec un taux moyen de 46% chez les enfants de moins de 5 ans (dépassant 60% dans certaines régions) et un taux de 35% pour l’insuffisance pondérale. Cette situation est tributaire de l’ensemble de facteurs dont le déficit alimentaire récurrent, des pratiques inappropriées d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, avec un taux d’allaitement exclusif de seulement 44,7% [5].

Le taux net de scolarisation est passé de 59,8% en 2005 à 72,4% en 2006 et à 89,7% en 2009.). La parité garçons/filles s’est encore améliorée (0,97 en 2009).

L’analyse de la situation épidémiologique indique que les maladies qui constituent les principales causes de morbidité et de mortalité sont le paludisme, les infections respiratoires aigües, les maladies diarrhéiques, la malnutrition, le VIH/Sida et la tuberculose.


References

  1. RGPH 2008 826Ko
  2. NHDR Burundi 2009. 8,6Mo
  3. CSLP 2010-2015 3Mo
  4. ISTEEBU Base de donnée 2005
  5. Ref.Enquête de base en vue de la mise en place du système de surveillance nutritionnelle, 2007, MSP/LMTC