Trial version, Version d'essai, Versão de teste

Analytical summary - HIV/AIDS

From AHO

Jump to: navigation, search

Le Burkina Faso est placé parmi les pays à épidémie généralisée. Le rapport ONUSIDA 2010 estime la prévalence moyenne de l’infection à VIH dans la population adulte du Burkina Faso à 1,2% en fin 2009, dans un intervalle [1,0-1,5]. Selon le même rapport, le nombre de personnes vivant avec le VIH est estimé à 110 000 personnes vivant avec le VIH comprenant 93 000 adultes dont 56 000 femmes et 10 000 enfants de moins de 15 ans.

Par ailleurs, 7100 décès ont été liés au VIH et 140 000 enfants ont été estimés orphelins du fait du Sida. Les résultats de l’Enquête démographique et de santé 2003 présentent des disparités spatiales et selon le genre. La prévalence varie dans la population générale (15-49 ans) de 1,3% en milieu rural à 1,6% en milieu urbain. Il ressort également que dans la tranche d’âge 15-24 ans, les jeunes filles sont plus infectées que les jeunes garçons soit respectivement un taux de 1,29% et 0,66%.

L’engagement national est “zero décès lié au VIH/Sida”. L’ensemble des actions sont consignées dans le plan stratégique de lutte contre le VIH/Sida.

Le système de santé au Burkina Faso accorde une place de choix à la lutte contre le SIDA. Cela se traduit par le renforcement des actions concrètes en faveur de la lutte contre le VIH/SIDA mais aussi par le renforcement du cadre institutionnel. Ainsi, depuis 2011, le Comité ministériel de lutte contre le Sida a été transformé en Programme national de lutte contre le VIH/Sida.

Dans le PNDS [1], le renforcement des capacités de réponses au VIH fait parties des actions prioritaires à mener au cours des prochaines années.


Référence

  1. PNDS 2011-2020. PNDS 2011-2020. 3,2Mo